Nous connaissons tous ce nectar doux et savoureux qu’on appelle le miel. Sa forte concentration en sucre et son origine naturelle fait de lui un allié sûr pour desserts et autres gourmandises. Certaines marques de cosmétique l’utilise comme base de leurs produits pour les soins du corps. En api-thérapie, c’est une source inépuisable de bienfaits pour la santé. Quelles sont les réels pouvoirs de ce breuvage ? Que pouvons nous en faire ?

Le nectar des dieux

Le nom miel est issu du mot grec  »mel » et désigne la substance fabriquée par les abeilles grâce aux nectars des fleurs. Comme vous pouvez vous en douter, il se compose essentiellement de sucre : le fructose et le glucose. Ces deux sucres simples et facilement assimilables par notre organisme compose à 80 % le miel. Outre ces deux sucres, il contient des minéraux, des vitamines et des antioxydants. Il en existe plusieurs variétés. La qualité du miel dépend du type d’abeille productrice de la fleur butinée et du lieu de production. C’est ainsi que nous pouvons distinguer les miels de trèfle, d’acacia, de luzerne, de fleurs sauvages, de tilleul, de menthe, de citrouille, d’eucalyptus, de tournesol….le miel le plus cher au monde serait le miel de jujubier sauvage. Il est produit au Yémen. On lui prête entre autres des propriétés aphrodisiaques et il est d’une extrême rareté.

Un très bon cicatrisant

C’est l’une des propriétés les plus connues du miel. Il contient une enzyme appelée gluco-oxydase. Cet enzyme transforme le glucose en une eau oxygénée appelée péroxyde d’hydrogène. C’est cette eau qui permet la revascularisation des plaies et la formation des tissus. D’où son pouvoir cicatrisant.

Le miel est actuellement utilisé dans plus de 20 centres hospitaliers en France comme cicatrisant. En pansement normalisé ou en l’étalant directement sur une plaies. Cependant pour un tel usage il est important qu’il soit pur. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne bonifie pas avec le temps et peut même se fermenter. Il faut donc le conserver entre 8° et 14°, à l’abri de la lumière et environ pendant 15 mois. Cela ne veut pas dire qu’en dehors de toutes ces conditions, il n’est pas consommable. Mais en dehors de ces conditions de conservations, il perd certains de ces principes actifs et n’est plus forcément efficace.

Enfin, il faut noter que le miel est adapté pour de petites plaies à la maison. Il ne dispense en aucun cas d’une consultation médicale qui devient indispensable si l’effet cicatrisant n’est pas obtenu.

Un antiseptique naturel

Pour fabriquer le miel, les abeilles rapportent le nectar à la ruche. Elles le déshumidifie afin de le conserver. La ‘’déshumidification’’ consiste à régurgiter le nectar dans leur jabot et à le passer d’abeille en abeille. En passant de la bouche d’une abeille à l’autre, les sécrétions des différentes abeilles lui confèrent une certaine richesse enzymatique. En effet, elle contient maintenant 2 types de protéines. Les inhibines qui elles inhibent la multiplication des microbes et les défensines qui elles renforcent la résistivité aux microbes. Ce sont ces deux enzymes qui confèrent au miel son pouvoir antiseptique. Il se révèle efficace pour les maux de gorge et contre la fermentation intestinale.

Le miel, un soin hydratant sans pareil

La teneur en sucre du miel fait de lui un bon hydratant pour votre peau. Il permet de fixer les molécules d’eau sur la peau et est idéale pour les peaux sensibles parce qu’il est anti-irritant. Sa richesse en antioxydant fait de lui un allié contre le vieillissement cellulaire. En outre les vitamines et substances minérales qu’il contient fait de lui un soin apaisant et adoucissant.

Pour accroître ses propriétés, vous pouvez le mélanger avec d’autres produits de la nature en fonction du résultat escompté. Par exemple :

  • pour nettoyer la peau, vous pouvez mélanger le citron et le miel et l’appliquer
  • pour un soin exfoliant, vous pouvez mélanger le miel et l’avoine
  • pour un soin gommant, vous pouvez mélanger le miel et l’argile
  • pour une peau hydratée et douce un mélange de lait et de miel est conseillé.        

Une véritable source d’énergie pour les sportifs

En raison de sa teneur en sucre simple, le miel constitue une source d’énergie. En effet le fructose et le glucose sont des sucres facilement assimilables par l’organisme. Contrairement au saccharose, pas besoin d’attendre pour sa digestion. Il est très bénéfique aux sportifs car non seulement il apporte de l’énergie mais en plus il fortifie les muscles, améliore la capacité d’endurance et facilite la récupération. Il se raconte que pendant la conquête de l’Himalaya, les explorateurs emportaient avec eux du miel car c’est le seul élément que leur métabolisme peut assimiler rapidement sans risque d’hyper/ d’hypoglycémie.

Marche sport quotidien
Le miel, source d’énergie pour les sportifs

Pour ceux qui font souvent des marathons, le miel vous aidera à réduire les effets de la fatigue. Pris avec une tisane, elle aide à vous endormir.

Le miel pour apporter du goût à ses préparations

Le miel a la capacité de sucrer plus que le sucre blanc à la même quantité, et ce avec une infime quantité de calories. Il peut donc remplacer aisément le sucre dans vos préparations. C’est ce qui est d’ailleurs conseillé. Pour ce faire, il est impératif d’utiliser du miel sans aucun additif ou conservateur. II peut intervenir aussi dans vos recettes. Il donne un doux parfum et rehausse agréablement le goût.

Précautions concernant le miel

Le miel à beau être un aliment très riche , il faut prendre quelque précautions avec lui.

Il est par exemple connu comme étant la source du botulisme infantile. Cela est dû au fait que la flore intestinal d’un enfant de moins d’un an n’est pas suffisamment mature pour ingérer le Clostridium botulinum. Il s’agit d’une bactérie contenu dans le miel. La germination de cette bactérie dans l’intestin d’un enfant peut provoquer des dommages allant jusqu’à la mort. D’où la non consommation de miel par les enfants de moins de un an.

Par ailleurs, il est important de savoir que la pasteurisation du miel n’altère en rien sa qualité. Elle permet juste de réduire, d’une part, les risques de cristallisation en brisant ses cristaux naturels. D’une autre part, elle permet de détruire les levures tolérantes au sucre contenu dans le miel. Ces levures croissent lors des périodes humides et peuvent fermenter . La pasteurisation est donc en vue d’une meilleure conservation. Mais le miel pasteurisé ne perd pas ses valeurs nutritives et n’est pas comestible par un enfant de moins d’un an.

Voilà énuméré de façon exhaustive les richesse de ce doux nectar qu’est le miel. il n’est pas seulement un substitut du sucre, mais il peut apporter beaucoup plus. Il est peut être temps de l’adopter si vous ne l’utilisez pas. Dans le cas contraire, il serait peut être temps d’exploiter tout son potentiel.

Share This
M